Qu’est-ce que la cryothérapie ?

Pour comprendre ce qu’est la cryothérapie paris, il suffit d’en observer les racines grecques. « Cryos » signifie froid et « therapia », cure. La cryothérapie consiste donc à soigner par le froid.

Les applications de la cryothérapie

La cryothérapie est utilisée dans le domaine médical, et plus particulièrement pour les sportifs, mais aussi dans l’optique du bien-être.

La cryothérapie locale

La cryothérapie peut être utilisée localement. On utilise des poches de glace et des pulvérisations de sprays dits cryogènes – comme l’azote – sur la partie à soigner.

Il est aussi possible d’utiliser un cylindre où seule une partie du corps est exposée.

La cryothérapie locale permet de soigner des maux bénins, comme les verrues ou les œdèmes. Elle permet également de soulager des inflammations locales et ainsi réduire les douleurs.

Cette technique est également utilisée dans des pathologies graves pour la destruction de certaines cellules cancéreuses. Cela concerne les tumeurs dans les reins, les seins, les poumons, les os, la rétine, la prostate, le foie et le col de l’utérus.

La cryothérapie du corps entier, la CCE

Pour un traitement plus global, on pratique la Cryothérapie du Corps entier, la CCE. Elle permet de soigner des problèmes plus généraux, comme les troubles du sommeil et de la fonction respiratoire. Elle soigne également de très nombreuses pathologies parmi lesquelles :

  • les rhumatismes inflammatoires ;
  • l’arthrose ;
  • les maladies de peau du type psoriasis ;
  • la migraine ;
  • la fatigue chronique ;
  • les contusions musculaires…

Pendant deux à quatre minutes, le corps subit une température pouvant descendre jusqu’à – 145°. Ce choc thermique stimule le corps qui va déclencher des mécanismes de réflexe de lutte contre ce froid extrême.

Les sportifs de haut niveau ont longtemps été les seuls à utiliser cette technique depuis longtemps, mais elle est désormais accessible au grand public.

Comment se déroule une séance de cryothérapie du corps entier ?

Avant la séance de cryothérapie

Avant une séance de cryothérapie, vous ne devez pas avoir fait d’effort physique intense ou de sport et vous ne devez pas avoir consommé d’alcool (ni de drogues !).

La séance de cryothérapie se pratique en sous-vêtements, après avoir retiré tous les bijoux et accessoires susceptibles de contenir du métal : montre, bague, piercings… Les sous-vêtements doivent également être exempts de métal, on pense aux baleines de soutien-gorge.

Le patient pénètre ensuite dans la cabine de cryothérapie dans laquelle il se tient debout. La hauteur du plancher est réglée, afin que le nez et la bouche – les accès aux voies respiratoires – demeurent au-dessus des bords supérieurs de la cabine.

Pendant la séance de cryothérapie

Une séance de cryothérapie est très courte, jamais plus de quatre minutes. Généralement, il est conseillé pour une première séance de réduire ce temps et de se contenter d’une minute. Le patient doit bouger le moins possible. Si trois minutes peuvent passer rapidement, la sensation n’est pas du tout la même à l’intérieur de la cabine. Le choc thermique est assez surprenant la première fois et le temps peut vous paraître très long.

L’opérateur de la cabine reste de toute façon à proximité et ne quitte pas le patient des yeux. Il est bien sûr possible d’arrêter la séance à tout moment.

Après la séance de cryothérapie

Le corps doit pouvoir retrouver ses marques après la séance de cryothérapie. Dans la demi-heure qui suit, il ne faut pas prendre de douche ou de bain et ne surtout pas faire d’effort physique particulier, donc pas de sport.

Il est également déconseillé de s’exposer au soleil dans les heures qui suivent la séance.

L’espacement entre les séances est à déterminer avec le professionnel qui juge en fonction de la pathologie à soigner.

Qu’est-ce que la cryolipolyse ?

La cryolipolyse

La cryolipolyse est une méthode de traitement par le froid, issue de la cryothérapie. Reprenons son étymologie grecque : « cryos » le froid, « lipos » le gras et « lysis » la dissolution. Il s’agit donc d’utiliser le froid pour se débarrasser des amas graisseux.

La cryolipolyse ne peut être pratiquée que par des médecins diplômés. Il s’agit généralement de chirurgiens plasticiens ou de dermatologues. Au cours d’une consultation préalable, le médecin détermine les zones à traiter, vérifie qu’il n’existe pas de contre-indications et conseille sur le nombre de séances nécessaires.

Il établit également les objectifs à atteindre en fonction de la morphologie, de l’âge et du poids de son patient.

Le développement de la cryolipolyse dans les instituts de beauté et minceur

La cryolipolyse connaît un succès grandissant dans les instituts de beauté et minceur, grâce à son efficacité et ses effets naturels. En effet, c’est une technique dite non invasive qui ne requiert aucune intervention chirurgicale ni aucun traitement médicamenteux.

La cryolipolyse n’est pas douloureuse, même si le contact du froid n’est pas toujours très agréable, d’autant que la séance dure généralement une heure.

La cryolipolyse permet d’éliminer naturellement la graisse, en choisissant précisément les amas localisés. Elle se fonde sur la réaction de l’organisme et du système lymphatique qui évacue les cellules graisseuses superflues.

Les effets se font sentir dès la première séance, mais plusieurs sessions sont indispensables pour obtenir un résultat probant. Il faut attendre jusqu’à trois mois pour que le corps ait fait son travail et que la silhouette s’affine.

Comment agit la cryolipolyse sur les cellules graisseuses ?

Lorsque les cellules graisseuses entrent en contact avec le froid de la cryolipolyse, elles se dissolvent et quittent leur zone de stockage – généralement autour de la ceinture abdominale : cuisses, hanches et ventre – et se répandent dans le système lymphatique.

Le système immunitaire accomplit ensuite son travail en les évacuant de l’organisme.

Comment se déroule une séance de cryolipolyse ?

Le déroulement d’une séance de cryolipolyse ?

Les zones à traiter par la lipolyse sont l’abdomen, la taille et ses poignées d’amour, les fesses, les cuisses, les hanches et la culotte de cheval, les flancs, le dos et les bras. Il doit impérativement exister un bourrelet pour que la machine de cryolipolyse ait une prise.

Comment se déroule une séance de cryolipolyse ?

Une fois la zone déterminée, le médecin applique un tissu préalablement imprégné de gel, destiné à protéger la peau. Il pose ensuite dessus l’appareil qui va déclencher l’aspiration.

La température de l’appareil descend vers 8° en dessous de zéro et commence son travail. Le bourrelet est saisi par le froid et stimulé par la succion, ce qui a pour effet de cristalliser la graisse.

Bien que la peau soit anesthésiée par le froid, la séance n’est pas des plus agréables, car elle dure une heure.

Une fois le temps écoulé, l’appareil est retiré et le bourrelet est rouge et durci par le froid. Le médecin procède à un massage pour réchauffer la partie gelée du corps et aider à la dissolution de la graisse. Au bout de quelques minutes, la peau reprend son aspect normal.

Après la séance de cryolipolyse

L’effet direct de la cryolipolyse est l’apoptose. Il s’agit d’une conséquence naturelle qui conduit les cellules graisseuses à s’autodétruire. Elles ne vont pas se régénérer, mais elles vont être évacuées naturellement par l’organisme.

C’est ce qui explique pourquoi il faut plusieurs semaines pour constater les changements sur la silhouette.

Les effets secondaires de la cryolipolyse sont rares et jamais graves. La peau est bien sûr engourdie, car elle a été anesthésiée par le froid. Cela a pour conséquence de réduire provisoirement sa sensibilité.

Dans le pire des cas, vous pouvez ressentir quelques crampes ou courbatures et, pour les peaux les plus sensibles, quelques marques sur la peau comme les rougeurs ou de petits bleus. Mais tout cela disparaît rapidement.

Les cookies au chocolat et le lait : j’adore ça

J’ai récemment goûté les cookies granola avec du lait et je peux vous dire que c’est un pur régal. Rien que le goût du chocolat avec le lait rend un homme amoureux de ce délice; mais là, là le chocolat dans le cookie Granola est sucré, comme s’il était en daim. Une vraie bénédiction.